Le Redoutable

Le Redoutable dispose de différents moyens de communication : 

  • LA TRANSMISSION SANS FIL (TSF)

Les communications avec l’extérieur (état-major, familles) s’effectuent par ondes électromagnétiques de basse fréquence.

Communication en surface : 5 antennes sont toujours disponibles au sommet du kiosque pour opérer dans différentes bandes d’ondes ;

– Communication en immersion profonde : seules les ondes LF (Low Frequency / basse fréquence) et VLF (Very Low Frequency / très basse fréquence) peuvent être captées.

Les ondes LF  pénètrent légèrement dans l’eau et peuvent être reçues en plongée par des antennes immergées proche de la surface.

Les ondes VLF pénètrent dans l’eau de quelques mètres et peuvent être reçues en plongée. Le problème avec ce type d’ondes, est qu’elles pénètrent difficilement dans l’eau, ce qui oblige le sous-marin à se trouver proche de la surface.

Pour recevoir les ondes LF et VLF,  Le Redoutable dispose de 2 moyens :

  • une bouée remorquée par un câble dont la longueur peut atteindre plusieurs centaines de mètres. Elle est pilotée automatiquement à quelques mètres de profondeur par un système de gouvernail.
  • une antenne filaire qui émerge en haut à l’arrière du massif et remonte à la surface .Elle peut capter où émettre des signaux basse fréquence. Elle évite ainsi au sous-marin de remonter trop près de la surface.
L’antenne filaire est un câble remorqué par le sous-marin, qui remonte à la surface et peut ainsi capter où émettre des signaux basse fréquence.

L’antenne filaire est un câble remorqué par le sous-marin, qui remonte à la surface et peut ainsi capter où émettre des signaux basse fréquence.

Le PC Radio est donc équipé de plusieurs appareils pouvant émettre ou transmettre des informations par ondes électromagnétiques :

  • 1 ERUM : émetteur radio mixte
  • 1 RRUM : récepteur radio mixte
  • 2 TUUM : émetteur- récepteur ultra sonore mixte

Cette technique de communication est l’installation privilégiée à bord des SNLE. Elle permet de donner des ordres aux sous-marins en plongée.

La force de dissuasion nucléaire française reste donc en permanence opérationnelle par ce canal. Les installations d’émissions sont réparties sur le territoire français.


• LE TÉLÉPHONE

Le téléphone installé à l’intérieur du PC Radio fonctionne par ondes acoustiques.

L'équipe de manoeuvre plage avant du Redoutable pendant les essais © ECPAD

L’équipe de manœuvre plage avant du Redoutable pendant les essais © ECPAD

Celles-ci n’ont qu’une portée de quelques nautiques. Le téléphone n’est donc utilisé à l’émission uniquement en surface pour joindre la terre et dans certaines circonstances où l’indiscrétion n’est pas à craindre.

Le sous-marinier J-L Laesser interviewé par Jacques Druel raconte :

Le 14 juillet 1969, l’équipage du Redoutable était confiné pour trois jours à bord pour un essai d’autonomie.

Le sous-marin était totalement fermé, la seule liaison avec la terre était la ligne téléphonique. Le service radio avait connecté sur la diffusion du bord une émission de radio dont le thème était « Ceux qui ne défilent pas ».

L’animateur invitait des militaires à lui téléphoner pour lui préciser la raison de la non-participation aux cérémonies patriotiques. Dans notre chambrée étaient regroupés les détecteurs et les DSM, qui n’avaient pas grand travail pendant cet essai. L’idée de téléphoner à cet animateur nous est venue.

Après prise de contact, il s’est montré très sceptique lorsque nous lui avons dit que nous étions à bord du Redoutable et demandait à parler au Commandant. Je suis monté au pont supérieur, voir le Commandant, le CF Louzeau, lui expliquer notre démarche et l’inviter à prendre contact avec l’animateur.

Le Commandant s’est prêté au jeu et a expliqué à cet animateur ce que nous faisions. En quittant notre chambrée, le Commandant nous a fait une petite remontrance pour l’initiative de cet appel téléphonique. 


• LE MORSE

Bien qu’équipé de matériels modernes capables de transmettre des messages à vitesse ultra rapide, Le Redoutable dispose également d’un manipulateur morse. Les transmetteurs devenaient alors des «  »Tac-Tac »

Pendant la période d’essais du Redoutable, entre 1970 et 1971, les transmetteurs réceptionnaient parfois des messages en code morse comme le bulletin météo grâce au système récepteur-téléscripteur-décodeur.

Toutefois, les transmetteurs envoyaient rarement des messages, même en morse, discrétion oblige. De plus, pour des raisons techniques, le sous-marin devait se trouver à faible profondeur.

Ensuite, de son entrée au service actif jusqu’à la fin des années 1980, le morse était quelque fois utilisé à bord du Redoutable pour contacter un navire de surface mais uniquement au moment du départ ou de retour de patrouille. Hors de ces périodes et en plongée, Le Redoutable était en silence radio !

L’évolution technologique des appareils de transmissions ont peu à peu fait disparaître l’utilisation du morse à bord des SNLE.