Le Redoutable

Le grand jour est arrivé pour Le Redoutable. Bien que les responsables du transfert du sous-marin n’aient pas prévu de manifestation populaire, le public peut suivre toutes les opérations depuis la jetée du port de plaisance Chantereyne, la jetée du Surcouf, le long de la plage verte ou encore en mer.

Le Redoutable lors de son transfert en 2000 © DCNS

Pour que cette traversée reste une journée inoubliable, la Communauté urbaine de Cherbourg et la Marine Nationale ont souhaité que la navigation soit autorisée en petite rade.

C’est ainsi que tout au long de son transfert, Le Redoutable est accompagné par une flottille d’embarcations de toutes sortes : remorqueurs, pousseurs, vedettes, voiliers, chaloupes, engins pneumatiques, kayaks de mer et même les Optimist des enfants de l’Ecole de voile.

Les marins doivent cependant respecter les distances de sécurité : 50 mètres sur les côtés, 100 mètres derrière et 150 mètres devant.

Le Redoutable est accompagné par une flottille d’embarcations de toutes sortes : remorqueurs, pousseurs, vedettes, voiliers, chaloupes, engins pneumatiques, kayaks de mer... © CUC / Lehuby

Le Redoutable est accompagné par une flottille d’embarcations de toutes sortes : remorqueurs, pousseurs, vedettes, voiliers, chaloupes, engins pneumatiques, kayaks de mer… © CUC / Lehuby

De même, pour des raisons de sécurité, le public ne peut pas assister à l’entrée du Redoutable dans la darse.

Deux milles ballons seront donc lâchés au moment de l’entrée du sous-marin pour le prévenir de l’arrivée du Redoutable à « bon port ».

Ce souvenir, je le garderai pour toujours dans mon cœur.
Fanny, élève de Tourlaville

Les passagers du ferry Normandie, massés sur le pont attendent le spectacle.

Les autorités locales et de nombreux sous-mariniers, ingénieurs, techniciens et ouvriers ayant participés à la grande aventure sont également présents.

Les 19 commandants du Redoutable sont invités et peuvent suivre les opérations à bord d’une chaloupe.

Je suis très  content que ce soit aujourd’hui, ici à Cherbourg,
que Le Redoutable termine sa vie, son existence, pour être un musée.
Amiral Louzeau, 1er commandant du Redoutable

Le Redoutable lors de son transfert en 2000 © DCNS