La Mer à boire

II. c. Utilisations de l’eau de mer dessalée

L’utilisation vitale (boire, s’alimenter)

Dans certaines îles telles que les îles des Caraïbes (Saint-Martin, Saint-Barthélemy), les îles Canaries et de nombreuses îles de la Méditerranée, le développement touristique a créé un déséquilibre entre les faibles ressources naturelles suffisantes à la population autochtone et les besoins considérables et souvent saisonniers des touristes. Ainsi, à Las Palmas, sur la Grande Canarie, le demi million d’habitants recevait, 2 jours par semaine, de l’eau puisée dans de maigres nappes qu’ils devaient faire bouillir avant de boire. L’île volcanique voisine de Lanzarote, qui n’avait pas du tout d’eau, était ravitaillée par des bateaux citernes. En 2000, grâce au dessalement, 80% des besoins de Las Palmas étaient couverts et 100% à Lanzarote.