Qu’est ce que l’Océanographie ?

Sommaire +
  1. I.Introduction
  2. II.Océanographie – Présentation
  3. III.Quelques principes d'océanographie
  4. IV.Quelques missions océanographiques
  5. V.Le métier d'océanographe
  6. VI.Glossaire

I. b. Précision de vocabulaire

dt_oceano_0016Océanographie : formé de –océan et –graphie. Ce terme daterait de 1584[1] mais n’est vraiment employé qu’à partir de 18761, date de la fin de la première campagne océanographique moderne de la corvette britannique HMS (Her Majesty’s Ship) Challenger.Le suffixe –graphie désigne l’action d’écrire, par extension décrire.

Océanologie : formé de –océan et –logie. Néologisme datant de 1966. Méthodes et opérations scientifiques, techniques mises en œuvre en vue de la prospection, de l’exploitation économique ou de la protection des océans.

Le suffixe –logie, issu du grec –logos, désigne le discours, par extension la rationalité, l’étude.

Océanographie ou Océanologie ?

Suivant  les sources ou les personnes consultées, des flottements existent dans les définitions… On peut rencontrer les termes « océanographie » et « océanologie » employés comme des synonymes. L’océanologie (terme issu de l’anglais « oceanology ») correspond parfois à la définition d’océanographie appliquée (à destination des services, industries)… D’autres expliquent que l’océanologie, par opposition à l’océanographie, ne se contente pas de décrire l’océan mais de comprendre ses mécanismes. En réalité, ce terme est employé à un stade particulier de développement de l’océanographie. C’est-à-dire à partir du moment où « les travaux scientifiques et la technologie permettent d’aborder une nouvelle étape, celle de la conquête et de l’exploitation des océans au profit des hommes. Océanologie est un terme générique qui recouvre les sciences océanographiques et les activités de recherche et de développement relatives à l’espace océanographique »[2].

[1] Source : Le Petit Robert, édition 2003.
[2] L’océanologie : La recherche et la mer / Bruno Chomel de Varagnes. – Paris : La documentation française, 1974 (La documentation française illustrée ; 280).