Des macro-déchets sur les plages

IV. Quelles conséquences pour la faune marine ?

dt_macrod_0051– Les oiseaux se prennent le bec dans les cercles de plastique qui attachent les boissons.

– Les tortues, les baleines ou les cachalots s’étouffent car ils confondent les sacs plastiques avec leurs proies (les méduses). On a ainsi retrouvé un cachalot qui avait jusqu’à 50 sacs plastique coincés dans la gorge.

– Des animaux marins se blessent ou meurent en traversant des amas de détritus.

– Les phoques et les otaries s’étranglent avec les filets de pêche. S’ils en réchappent, ils meurent lentement d’infections.

– Le matériel de pêche abandonné est également la cause de la détérioration des barrières de corail. En effet, les filets ou cordages s’accrochent aux récifs et les brisent.

– Les filets et nasses de pêche perdus ou jetés peuvent rester actifs et capturer les poissons, même lorsqu’ils ne servent plus.

– Au fil du temps le plastique se morcèle en tout petits morceaux jusqu’à atteindre des tailles invisibles à l’œil nu. Des études scientifiques ont montré que ces micro-déchets bloquent les systèmes digestifs et respiratoires de certains organismes marins.

– Le nettoyage mécanique détruit la laisse de mer qui correspond au début de la chaîne alimentaire.