L’Echo des abysses

Sources hydrothermales sur la ride médio-atlantique (TAG et Snake Pit) © Ifremer-Biscose 2Sources hydrothermales sur la ride médio-atlantique (TAG et Snake Pit) © Ifremer-Biscose 2
07/02/2018
Le Nautile explore les sources chaudes au milieu de l’océan Atlantique Nouvelle expédition à bord du navire de recherche français Pourquoi pas ? au milieu de l'océan Atlantique.  Objectif : explorer à plus de 3 500 mètr...

Nouvelle expédition à bord du navire de recherche français Pourquoi pas ? au milieu de l’océan Atlantique. 

Objectif : explorer à plus de 3 500 mètres de fond les organismes vivants autour de 2 sources chaudes sous-marines.

Les équipes de de scientifiques coordonnées par l’Ifremer viennent d’arriver sur zone, au milieu de l’océan Atlantique à mi-chemin entre les Antilles et les Canaries.

Ils vont explorer, à bord du sous-marin Nautile, deux sites hydrothermaux situés sur la ride médio-Atlantique, une chaîne de montagnes volcaniques qui traverse le milieu de l’océan Atlantique :

  • Snake Pit (la fosse aux serpents) qui s’étend sur près de 15 000 m2 (l’équivalent de 2 stades de foot).
  • TAG, apparu il y a environ 50 000 ans, et qui couvre une surface de près de 20 000 m2 (l’équivalent de 3 stades de foot) !

logo Vidéo Le site hydrothermal TAG se situe à 3 600 mètres de profondeur au milieu de l’océan Atlantique © Georges Luther, Univ. Delaware/NSF/ROV Jason 2012 – WHOI

Le sous-marin habité Nautile effectuera un peu moins d’une trentaine de plongées pour réaliser, entre autres, des prélèvements de crevettes ou de moules grâce à son aspirateur à faune.

Ces animaux qui ne peuvent survivre à la pression en surface seront placés dans des aquariums spécialement conçus.

Mise à l'eau du Nautile © Ifremer

Mise à l’eau du Nautile © Ifremer

La campagne Bicose 2 s’achèvera le 11 mars prochain, elle fait suite à une 1re expédition menée en 2014.

Ces campagnes d’exploration permettent aux chercheurs :

  • de mieux comprendre l’origine possible de la vie sur Terre au travers d’écosystèmes méconnus ;
  • d’ouvrir la voie à l’étude de nouvelles molécules d’intérêt économique et sociétal (enzymes, médicaments ou antibiotiques par exemple).

Suivez le blog de la campagne en cliquant ici

Lire la suite
Une danseuse espagnole abyssale Enypniastes eximia © NOAA Office of Ocean Exploration and Research, Gulf of Mexico 2017. Une danseuse espagnole abyssale Enypniastes eximia © NOAA Office of Ocean Exploration and Research, Gulf of Mexico 2017.
05/01/2018
Vidéo : Un surprenant « poulet sans tête » filmé dans les abysses Ce concombre de mer nageur a été filmé dans le golfe du Mexique par un robot sous-marin. On le surnomme danseuse espagnole abyssale ou monstr...

Ce concombre de mer nageur a été filmé dans le golfe du Mexique par un robot sous-marin.

On le surnomme danseuse espagnole abyssale ou monstrueux poulet sans tête ! Son petit nom scientifique : Enypniastes eximia

Il ondule lentement et gracieusement dans l’eau, évoluant entre 500 et 5 000 m de profondeur !

Video courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, Gulf of Mexico 2017.

Sa texture translucide laisse entrevoir son tube digestif qui trie le sédiment ingurgité pour en retenir les particules alimentaires.

Ce petit animal (il mesure 35 cm maximum) dispose d’un mécanisme de défense peu commun : lorsqu’il est houspillé par un intrus, sa peau granuleuse s’illumine et se détache pour adhérer au museau de l’agresseur.

Affublé d’un masque collant et bioluminescent dont il ne peut se dépêtrer, le prédateur devient alors plus vulnérable.

Lire la suite
Anémone fluorescente de Jim Obester, 1er prix du concours National Geographic 2017 © Jim Obester
19/12/2017
Les 5 meilleures photographies sous-marines 2017 primées par National Geographic National Geographic vient de récompenser les meilleures photographes Nature. Voici les 5 meilleurs clichés primés dans la catégorie sous-marine : ...

National Geographic vient de récompenser les meilleures photographes Nature. Voici les 5 meilleurs clichés primés dans la catégorie sous-marine :

  • 1er prix : Jim Obester avec sa magnifique Anémone Fluorescente photographiée dans le canal Hood, un fjord situé dans l’État de Washington (États-Unis).
Anémone fluorescente de Jim Obester, 1er prix du concours National Geographic 2017 © Jim Obester

Anémone fluorescente de Jim Obester, 1er prix du concours National Geographic 2017 © Jim Obester

  • 2e prix : Shane Gross avec le cliché très très proche d’un requin de récif des Caraïbes prise par un appareil photo déclenché à distance.

Nous sommes dans l’aire marine protégée Les jardins de la Reine à Cuba. Le photographe a intitulé avec humour sa photo In your face.

In your face, requin de récif des Caraïbes, 2e prix du concours National Geographic 2017 © Shane Gross

In your face, requin de récif des Caraïbes, 2e prix du concours National Geographic 2017 © Shane Gross

  • 3e prix : Poisson volant en mouvement de Michael O’Neill, pris de nuit au large de Palm Beach, Floride (États-Unis)
Poisson volant en mouvement, 3e prix du concours National Geographic 2017 © Michael O'Neill

Poisson volant en mouvement, 3e prix du concours National Geographic 2017 © Michael O’Neill

  • Mention honorable : Jennifer ONeil avec sa photographie de tarpons (poissons tropicaux) traversant un ruban de poissons au large de l’île de Bonaire, dans la mer des Caraïbes. À table !
Prédateurs et proies, mention honorable au concours National Geographic 2017 © Jennifer ONeil

Prédateurs et proies, mention honorable au concours National Geographic 2017 © Jennifer ONeil

  • Le choix du public : Matthew Smith avec son hypnotique méduse à la dérive prise sur la côte est de l’Australie.
Méduse à la dérive, le choix du public au concours National Geographic 2017 © Matthew Smith

Méduse à la dérive, le choix du public au concours National Geographic 2017 © Matthew Smith

Lire la suite