L’Echo des abysses

17/10/2018
Five Deeps, une expédition inédite pour explorer 5 fosses océaniques Dès le mois de novembre, l'équipe de Five Deeps à bord de son sous-marin Limiting Factor lance une grande expédition pour explorer 5 fosses océaniques...

Dès le mois de novembre, l’équipe de Five Deeps à bord de son sous-marin Limiting Factor lance une grande expédition pour explorer 5 fosses océaniques, dont la plus profonde au monde : la fosse des Mariannes à 10 925 mètres !

Cette expédition est inédite puisque que les fosses océaniques restent des zones très peu explorées. Les 5 fosses ciblées sont :

  • À 8 648 mètres : la fosse de Porto Rico dans l’océan Atlantique (novembre 2018);
  • À 7 235 mètres : la fosse des îles Sandwich du sud dans l’océan Antarctique (janvier 2019)
  • À 7 290 mètres : la fosse de Java dans l’océan Indien (mars 2019) ;
  • À 10 925 mètres : la fosse océanique la plus profonde du monde actuellement connue : la fosse des Mariannes avec le point Challenger Deep dans l’océan Pacifique (mai 2019) ;
  • À 5 670 mètres : la fosse Molloy au fond de l’océan Arctique (août 2019).

Carte des expéditions 5 Deep Dives © 5 Deep DivesL’équipe internationale d’une cinquantaine de chercheurs menée par Alan Jamieson (Université de Newcastle, Royaume-Uni) utilisera le sous-marin habité Limiting Factor conçu par Triton Submarines.

Un projet soutenu par 2 océanautes liés très étroitement à La Cité de la Mer : Paul-Henri Nargeolet (en tant que consultant technique) et Don Walsh qui qualifie cette expédition « d’une des plus ambitieuses du siècle. »

Objectif de l’équipe : cartographier de manière très précise ces zones et étudier la vie dans ces écosystèmes méconnus !

Limiting Factor est le premier et le seul submersible habité au monde à être certifié pour plonger jusqu’à 11 000 mètres de profondeur avec 2 personnes à son bord.

Cette expédition exceptionnelle fera l’objet d’un documentaire aux images très attendues diffusé en 2019 sur les chaînes Discovery et Science Channel.


A découvrir ou re-découvrir les plongées mythiques aux points les plus profonds des océans dans les années 1970 et 2012 à bord des bathyscaphes Trieste et Archimède (visible à La Cité de la Mer) et plus récemment en 2012 du Deepsea Challenger (sa maquette est exposée dans la Nef d’Accueil de La Cité de la Mer).

Lire la suite
L’équipe d'exploration du Nautilus a filmé un grandgousier-pélican dans les abysses de l'Océan Pacifique © Nautilus Live
28/09/2018
VIDÉO : Un « pélican » abyssal ! L'équipe d'exploration du Nautilus a filmé un grandgousier-pélican dans les abysses de l'Océan Pacifique Mais pourquoi ce nom de pélican... car co...

L’équipe d’exploration du Nautilus a filmé un grandgousier-pélican dans les abysses de l’Océan Pacifique

Mais pourquoi ce nom de pélican… car comme l’oiseau, il peut gonfler sa bouche pour avaler des proies beaucoup plus grosses que lui ! Démonstration dans cette vidéo !

Cette espèce (Eurypharynx pelecanoides), qui peut atteindre 1 m de long, vit entre 1 200 et 1 400 mètres de profondeur.

Elle a été filmée dans l’océan Pacifique, dans un site encore méconnu  Papahānaumokuākea, classé par les États-Unis « Monument national marin ».

Lire la suite
Le robot RangerBot protecteur des récifs coralliens QUT
12/09/2018
Un « Ranger » pour protéger les coraux L'étoile de mer épineuse (Acanthaster planci) est l'ennemi n°1 des récifs coralliens, dévorant des récifs entiers en quelques années. Elle a maintenant ...

L’étoile de mer épineuse (Acanthaster planci) est l’ennemi n°1 des récifs coralliens, dévorant des récifs entiers en quelques années. Elle a maintenant un redoutable adversaire : le robot sous-marin RangerBot qui va la traquer sur la Grande Barrière de corail en Australie.

Nous avons entraîné RangerBot pour détecter les étoiles de mer épineuses et seulement celles-ci car elles détruisent les coraux […]. Grâce à sa vision en temps réel, notre robot peut les identifier avec une précision de 99,4% et leur injecter une dose de poison mortelle qui n’affecte en rien le récif corallien explique le Professeur Dunbabin, l’un des concepteurs du RangerBot.

Fruit de la collaboration entre la Great Barrier Reef Foundation et les professeurs roboticiens Matthew Dunbabin et Feras Dayoub de l’Université de technologie du Queensland (Australie), RangerBot a été conçu et financé grâce au prix People’s Choice (750 000 dollars) obtenu en 2016 dans le cadre du Google Impact Challenge.

Un récif corallien (Moorea) détruit en quelques années par les étoiles de mer épineuses.

Un récif corallien (Moorea) détruit en quelques années par les étoiles de mer épineuses. © Photos Mohsen Kayal.

Lire la suite