Une mystérieuse épave au large de Brest

21/03/2019
L'André Malraux, navire de recherche archéologique du DRASSM © Tounoki (Own work) [CC BY-SA 4.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons

Alors qu’ils étaient à la recherche du navire-amiral La Cordelière, construit sur ordre d’Anne de Bretagne et coulé par les anglais en 1512, les archéologues du DRASSM ont découvert au large de Brest, une épave non identifiée.

La campagne de fouilles sous-marines entreprise par la Région Bretagne, le DRASSM et leurs partenaires (ENSTA Brest, IFREMER, LIRMM, SHOM) a permis de localiser une nouvelle épave qui est selon Michel L’Hour :

un jalon important de la construction navale en Europe entre le 14e et le 16e siècles

Une 2e campagne d’exploration est programmée en juin 2019 : des plongées d’archéologues et la mise à l’eau de robots performants permettront d’en savoir plus sur cette épave baptisée sud-minou 1, en référence à la position géographique de l’épave qui repose à 50 mètres de fond.

Huile sur toile peinte en 1838 représentant le Combat de La Cordelière contre le navire anglais Le Régent, en 1512, au large de Saint-Mathieu. © Musée des beaux-arts de Brest

Huile sur toile peinte en 1838 représentant le Combat de La Cordelière contre le navire anglais Le Régent, en 1512, au large de Saint-Mathieu. © Musée des beaux-arts de Brest

L’absence de pièce d’artillerie et la poterie retrouvée à l’intérieur permettent de penser qu’il s’agirait d’un navire marchand, probablement de la même époque que La Cordelière et Le Régent.

D’environ 30 mètres de long sur 20 mètres de large, l’épave avait déjà été repérée en 1975, comme le révèle les archives du Shom (Service hydrographique de la marine), sans pour autant faire l’objet d’identification.

La campagne prévue en juin prochain permettra également de poursuivre les recherches sur les épaves de la Cordelière et du Régent. Long de 40 mètres, la Cordelière avait été construit sur ordre de la duchesse Anne de Bretagne. Il a sombré le 10 août 1512 au terme d’un affrontement avec le Régent, navire amiral de la flotte anglaise.

Une 3e campagne d’exploration est déjà prévue en 2020.

Découvrez l’interview de Michel L’Hour, directeur du DRASSM à propos de la Mission Cordelière en juin 2018:

Mission Cordelière from Région Bretagne on Vimeo.


Suivre l’actualité de la Mission Cordelière ici.