Mission archéologique sur Le Bananier

08/10/2019
L'André Malraux, navire de recherche archéologique du DRASSM © Tounoki

Les archéologues du Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (DRASSM) mènent jusqu’au 11 octobre une mission archéologique sur l’épave du navire bananier Alice Robert, surnommée Le Bananier.

Cette épave gît au large de Port-Vendres en Méditerranée à environ 47 mètres de profondeur.

Cette mission s’inscrit dans le cadre d’un projet (2019-2022) financé par l’Agence Nationale de la Recherche S.O.S : Save Our Shipwrecks dont les objectifs sont :

  • d’étudier les phénomènes de dégradation de 2 épaves métalliques modèles situées dans 2 systèmes environnementaux aux conditions différentes : L’Alice Robert en Méditerranée et le HMS Daffodil en Manche-mer du Nord ;
  • de tester in situ des solutions de préservation en vue de les protéger contre leur dégradation irréversible.
Le mât encore dressé de l'Alice Robert : un des éléments remarquables de l'épave © Francois Guillon - Wikimédia Commons

Le mât encore dressé de l’Alice Robert : un des éléments remarquables de l’épave © Francois Guillon – Wikimédia Commons

Ce programme est mené par :

  • la société A-CORROS,
  • le Laboratoire d’Archéomatériaux et de Prévision de l’Altération du NIMBE (UMR 3685  CNRS/CEA plateau de Saclay)
  • en collaboration avec le DRASSM et le Laboratoire IPREM (UMR CNRS n°5254) de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.

Les données acquises serviront également à mieux protéger les infrastructures portuaires et navales.

Le programme SOS intégrera également des actions de sensibilisation vers les plongeurs et des projets de valorisation pour le grand public (parcours historiques, visites virtuelles, etc).


Construit en 1934 au Danemark pour la Compagnie Franco Coloniale de Navigation, l’Alice Robert est un navire bananier, spécialement conçu pour maintenir dans ses cales réfrigérées les bananes en provenance des Antilles ou d’Afrique.

Il rallie en 3 semaines Nantes, Bordeaux et Conakry en Guinée. En 1939, les volumes de bananes livrés en métropole ont plus que triplé par rapport à 1918.

En décembre 1942, le navire est réquisitionné par les allemands. Rebaptisé SG 11, il est transformé en escorteur rapide et patrouille d’abord en mer Tyrrhénienne, entre Gênes et la Sardaigne, puis en Méditerranée avec pour ports d’attache Sète et Port-Vendres.

L'épave gît à 47 mètres de profondeur au large de Port-Vendres © Google Earth

L’épave gît à 47 mètres de profondeur au large de Port-Vendres © Google Earth

Le 2 juin  1944, il est torpillé par le sous-marin anglais HMS Ultor faisant 10 morts, 23 blessés et 17 disparus sur les 200 hommes d’équipage. 

Pour en savoir plus sur l’Alice Robert, cliquez ici