Des engins et des Hommes

Alvin

Alvin

La descente s’effectue par simple gravité. Alvin met 2h pour descendre à 4 500 mètres de profondeur. Une fois à l’intérieur, le pilote et les deux scientifiques n’ont ni sièges ni toilettes. Pendant environ 6 heures, ils sont assis sur des coussins installés à même le sol. Le pilote conduit perché sur une boîte en métal.

DocumentsFiches collèges Engins – AlvinFiches primaires Engins – Alvin

Archimède

Archimède

En surface, les sas de l’Archimède sont vides. Le bathyscaphe s’enfonce dans la mer lorsque les sas sont pleins d’eau. Pendant la descente, l’eau monte dans les tanks d’équilibrage. A l’approche du fond, le sous-marin largue la grenaille pour se ralentir et allume les 12 projecteurs.

DocumentsFiches colleges Engins – ArchimedeFiches primaires Engins – Archimede

Bathysphère

Bathysphère

Dans les années 1910, William Beebe étudia la possibilité de fabriquer un cylindre plongeur. Mais pour résister à la pression à 1 000 m de profondeur sans se déformer, l’épaisseur du cylindre devait être si importante que cela n’était pas réalisable. Beebe privilégia donc la forme sphérique car la pression se répartit de manière égale sur une boule.

DocumentsFiches colleges Engins – BathysphereFiches primaires Engins – Bathysphere

Cyana

Cyana

Trois personnes peuvent s’installer à bord de Cyana : le pilote, le copilote et un observateur. Le pilote dirige manuellement ce submersible. Très maniable grâce à ses propulseurs horizontaux et verticaux, Cyana se déplace à une vitesse de 6 km/h en pleine eau et à 3 km/h sur le fond.

DocumentsFiches colleges Engins – CyanaFiches primaires Engins – Cyana

DEEPSEA CHALLENGER

DEEPSEA CHALLENGER

Construit à Sydney, en Australie, par Acheron Project Pty, Ltd, DEEPSEA CHALLENGER a été imaginé par le cinéaste canadien James CAMERON. En mars 2013, James CAMERON lègue DEEPSEA CHALLENGER à l’Institut océanographique américain Woods Hole (WHOI). L’objectif de ce partenariat est de faire progresser la recherche océanographique dans les grandes profondeurs en s’appuyant sur les nombreuses innovations dont le submersible bénéficie (bras mécaniques, landers, caméras ...).

DocumentsFiches primaires Engins – DEEPSEA CHALLENGERFiches collèges Engins – DEEPSEA CHALLENGER

Globule

Globule

L’accès dans Globule se fait par une porte hublot laissant un passage de 51 cm. La sphère est aménagée pour recevoir 2 hommes assis, le pilote et un observateur. Globule est propulsé par 2 moteurs latéraux lui permettant d’atteindre la vitesse de 1,75 noeuds. La propulsion verticale est assurée par deux moteurs alternatifs.

DocumentsFiches primaires Engins – GlobuleFiches colleges Engins – Globule

Jiaolong

Jiaolong

Le Jiaolong est le 1er sous-marin habité chinois capable de descendre à 6 000 mètres de profondeur. Le 27 juin 2012, lors de sa 50e plongée, il atteint la profondeur record de 7 062 mètres, établissant un record national de plongée !

 

DocumentsFiches collèges Engins – JiaolongFiches primaires Engins – Jiaolong

Mir 1 et 2

Mir 1 et 2

L'Institut d'Océanologie soviétique P.P. Shirshov possède 2 sous-marins autopropulsés capables d'opérer jusqu’à 6 000 mètres de profondeur, baptisés Mir 1 et Mir 2 ("mir" signifie "paix" et "monde" en russe). Les Mir sont dotés d’un système de ballasts utilisant l’eau de mer, ce qui leur permet de descendre à une vitesse de 35 à 40 mètres par minute. Une fois sous l'eau, ils peuvent atteindre la vitesse de 9 km/h.

DocumentsFiches colleges Engins – MirFiches primaires Engins – Mir

Nautile

Nautile

À l’intérieur du Nautile, l’équipage est à l’étroit. Le copilote s’installe sur le siège central ; 2 couchettes accueillent le pilote et un observateur allongés sur le ventre. Tous les trois sont équipés d’une combinaison spéciale qui les protège en cas de feu dans l’habitacle du sous-marin.

DocumentsFiches collèges Engins – NautileFiches primaires Engins – Nautile

Nautilus

Nautilus

Dessiné par l’ingénieur américain, Robert FULTON (1736-1815), le Nautilus est le premier sous-marin qui utilise un double système de propulsion : pour la navigation en surface, une voile repliable tendue sur des lattes est actionnée dans l’engin par un treuil à manivelle ; pour la navigation en plongée on utilise la force humaine. La coque en cuivre de forme pisciforme et circulaire assure une bonne pénétration dans l’eau et optimise la résistance à la pression.

DocumentsFiches primaires Engins – NautilusFiches collèges Engins – Nautilus

Remora 600

Remora 600

Le sous-marin monoplace Remora 600 a été conçu par la Comex, la société d'ingénierie sous-marine créée par Henri-Germain Delauze. Capable de descendre à 300 mètres de profondeur, le Remora 600 a été utilisé, entre autres, dans le cadre de campagnes archéologiques sur des épaves anciennes et contemporaines.

DocumentsFiches colleges Engins – Remora 600Fiches primaires Engins – Remora 600

Remora 2000

Remora 2000

Véritable "bulle" transparente, le sous-marin biplace Remora 2000 descend jusqu'à 610 mètres de profondeur. Il a, entre autres, participé à l'identification de l'avion de l'écrivain Antoine de Saint-Exupéry retrouvé en mer Méditerranée. Il a été conçu par la Comex, la société d'ingénierie sous-marine créée par Henri-Germain Delauze.

DocumentsFiches collèges Engins – Remora 2000Fiches primaires Engins – Remora 2000

Shinkai 6500

Shinkai 6500

Pour pénétrer à l’intérieur de la sphère du Shinkai 6500, les trois membres de l’équipage (pilote, co-pilote et observateur) passent à travers un panneau d’accès d’un diamètre de 50 cm. La sphère de 2 mètres semble plus petite car les équipements sont très volumineux.

DocumentsFiches colleges Engins – ShinkaiFiches primaires Engins – Shinkai

Total Sub

Total Sub

C’est un sous-marin un peu particulier de type humide. En effet, à l’exception de quelques boîtiers électriques, ses passagers et le matériel baignent dans l’eau de mer. Total Sub est capable d’emmener cinq plongeurs, dont le pilote, sur un lieu de travail assez éloigné avec une vitesse suffisante, avec les réserves d’air et d’outillage nécessaires à leur travail.

DocumentsFiches colleges Engins – Total SubFiches primaires Engins – Total Sub

Tourelle Galeazzi

Tourelle Galeazzi

Les tourelles de plongée ont été développées pour permettre à l’homme de rester plus longtemps sous l’eau, protégé dans une enceinte résistante à la pression et lui permettant de respirer. Cette tourelle d’observation a la forme d’un cylindre, plus facile à aménager qu’une sphère et plus confortable pour les passagers.

DocumentsFiches colleges Engins – Tourelle GaleazziFiches primaires Engins – Tourelle Galeazzi

Trieste

Trieste

Le 23 janvier 1960, le suisse Jacques Piccard, et l'américain Don Walsh plongent à bord du bathyscaphe Trieste et se posent sur le fond de la fosse des Mariannes, à 10 916 mètres de profondeur. Ils deviennent les hommes les plus profonds du monde ! Retour sur l'engin qui leur a permis de réaliser cet exploit !

pour un long voyage dans les abysses

DocumentsFiches primaires Engins – TriesteFiches colleges Engins – Trieste