Archives – L’Echo des abysses

Année 2018

Page 1 / 2Suivant >>

Tangerine Reef © Animal Collective/ Coral Morphologic
24/08/2018
Vidéo : plongée dans les coraux en musique Le groupe de musique expérimental Animal Collective vient de sortir un album en collaboration avec le duo Coral Morphologic pour rendre hommag...

Le groupe de musique expérimental Animal Collective vient de sortir un album en collaboration avec le duo Coral Morphologic pour rendre hommage à la beauté des récifs coralliens.

Alors que l’on fête l’année internationale des récifs coralliens, le collectif de musiciens américains sort Tangerine reef : un album visuel aquatique de 53 minutes aux images irréelles et magnifiques (mais sans trucages !) de coraux – et des animaux qui vivent à leur contact – rythmées par une musique psychédélique…

Lire la suite
Le robot origami capture avec délicatesse les organismes mous et gélatineux comme les méduses, les calmars ou les pieuvres © Wyss Institute at Harvard University
15/08/2018
Un pokéball sous-marin pour étudier les espèces marines Une équipe de chercheurs américains* vient de mettre au point, grâce à une imprimante 3D, une sorte de pokéball robotisé dont les pétales emprisonnent délic...

Une équipe de chercheurs américains* vient de mettre au point, grâce à une imprimante 3D, une sorte de pokéball robotisé dont les pétales emprisonnent délicatement l’espèce marine.

Nous abordons ces animaux comme s’il s’agissait d’oeuvres d’art : devrions-nous découper des morceaux de Mona Lisa pour l’étudier ? Non – nous utiliserons les outils les plus innovants disponibles.

Ces organismes des grands fonds, dont certains datent de milliers d’années, méritent d’être traités avec la même douceur lorsque nous interagissons avec eux a déclaré David Gruber, l’un des chercheurs participant à cette aventure.

Après avoir essayé ce robot – inspiré de l’origami – dans un aquarium, l’équipe l’a testé en pleine mer jusqu’à 700 mètres de profondeur. Fixé sur un robot sous-marin télécommandé fourni par l’Institut océanographique MBARI, les chercheurs ont ainsi capturé des organismes mous et gélatineux comme des calmars et des méduses sans les blesser.

Nous aimerions ajouter des caméras et des capteurs pour pouvoir, à l’avenir, capturer un animal, collecter des données à son sujet, comme sa taille… et même son génome, puis le laisser repartir. un peu comme un enlèvement extraterrestre sous-marin, a déclaré David Gruber.

Selon l’équipe, ce robot pourrait explorer l’Océan jusqu’à 11 000 mètres de profondeur… alors que, selon les experts, jusqu’à 1 million d’espèces marines sont encore à découvrir dans l’Océan…

L’article scientifique (en anglais) est publié dans Science Robotics.

* Institut Wyss de l’Université Harvard, École d’ingénieurs et de sciences appliquées John A. Paulson et Institut Radcliffe

 

Lire la suite
Récifs coralliens à Hawaii © Pixabay
03/08/2018
Récifs coralliens : la crème solaire interdite à Hawaï Hawaï vient de signer une loi interdisant la vente de crèmes solaires contenant 2 produits chimiques qui détruisent les récifs coralliens.  Il s'...

Hawaï vient de signer une loi interdisant la vente de crèmes solaires contenant 2 produits chimiques qui détruisent les récifs coralliens. Crème solaire sur la plage © Pixabay

Il s’agit de l’oxybenzone et l’octinoxate : 2 composants que l’on retrouve dans 70 % des crèmes solaires actuellement sur le marché.

Selon les scientifiques, ces deux produits chimiques sont coupables :

  • de décolorer et de déformer le corail,
  • de modifier l’ADN du corail, ce qui, à terme, conduit à sa mort.

Cette mesure sera effective à partir du 1er janvier 2021, alors que plus de 9 millions de touristes visitent Hawaï chaque année, déversant près de 6 000 tonnes de crème solaire dans l’océan.

Pour en savoir plus, lisez l’article du Courrier International

 

Lire la suite
La Gare Maritime Transatlantique vue du ciel © Alex Becquemin/Collection Jean-Marie Lezec
30/07/2018
Il y a 85 ans : la Gare Maritime Transatlantique de Cherbourg est inaugurée Le 30 juillet 1933, à 11h15, le sifflet de la Bugatti présidentielle retentit en gare de Cherbourg. Le Président de la République, Albert Lebrun, en...

Le 30 juillet 1933, à 11h15, le sifflet de la Bugatti présidentielle retentit en gare de Cherbourg. Le Président de la République, Albert Lebrun, en descend… 

Après avoir rejoint l’hôtel de ville, le cortège présidentiel se rend à la nouvelle Gare Maritime Transatlantique, en passant par des rues pavoisées et fleuries.

À 13h, le Président de la République Albert Lebrun coupe le ruban : la Gare Maritime Transatlantique est officiellement inaugurée !

Les festivités battent leur plein et dans l’enceinte de la Gare, la circulation est limitée. Seuls sont autorisés :

  • les voitures officielles munies d’un losange tricolore,
  • les piétons porteurs d’un carton d’invitation pour le banquet (700 couverts !) ou d’une carte de 4 couleurs pour l’accès aux quais 1 et 4 afin de voir la revue navale.

Pendant ce temps, diverses animations sont organisées comme un grand festival de musique avec la participation de 300 personnes ou un concours d’élégance automobile

Le 30 juillet 1933, le Président de la République Albert Lebrun coupe le ruban de la Gare Maritime Transatlantique © Archives CCI

Le 30 juillet 1933, le Président de la République Albert Lebrun coupe le ruban de la Gare Maritime Transatlantique © Archives CCI

Découvrez notre dossier complet sur la Gare Maritime Transatlantique

Et lisez l’article paru le lendemain dans Cherbourg-Éclair

Cherbourg Eclair 31 juillet 1933 "L'inauguration de la Gare Maritime et du nouveau port transatlantique" © Normannia

Lire la suite
Plastic Change_poseidon © Plastic Change
26/07/2018
VIDEO : Neptune lutte aussi contre la pollution ! Un p?tit film d?animation percutant : quand on vous dit qu? il ne faut pas jeter ses déchets sur les plages ! Pour rappel, une bouteille en...

Un p’tit film d’animation percutant : quand on vous dit qu’ il ne faut pas jeter ses déchets sur les plages !

Pour rappel, une bouteille en plastique met entre 100 et 1 000 ans pour se dégrader en mer !

Un film animation réalisé par Plastic Change, une organisation danoise fondée en 2014 par la biologiste marine Henrik Beha Pedersen.https://youtu.be/hCdHkE-GISM

Lire la suite
Reconstitution 3D du lézard marin
22/07/2018
Découverte d’un lézard marin vieux de 75 millions d’années ! Une équipe de chercheurs internationale (Canada, Italie et Australie) a découvert dans le sud de l'Italie,  un spécimen de lézard marin très bien cons...

Une équipe de chercheurs internationale (Canada, Italie et Australie) a découvert dans le sud de l’Italie,  un spécimen de lézard marin très bien conservé. 

Primitivus manduriensis, c’est son nom vivait à la même époque que les dinosaures, il y a environ 70 à 75 millions d’années.

Resté en grande partie intact, ce fossile va permettre de compléter les connaissances concernant les espèces vivant dans l’océan Téthys (ancêtre entre autres de la mer Méditerranée).

Reconstitution 3D du lézard marin "Primitivus manduriensis" en plongée dans un océan au temps des dinosaures © Fabio Manucci.

Reconstitution 3D du lézard marin « Primitivus manduriensis » en plongée dans un océan au temps des dinosaures © Fabio Manucci.

 

 

 

 

Reconstitution 3D du lézard marin "Primitivus manduriensis" © Fabio Manucci.

Reconstitution 3D du lézard marin « Primitivus manduriensis » © Fabio Manucci.

Retrouvez tous les détails de cette étude dans la revue Royal Society Open Science

Lire la suite
Le navire d'exploration Nautilus © Nautilus Live / Ocean Exploration Trust
19/07/2018
Le Nautilus plonge sur les monts sous-marins dans l’océan Pacifique Du 5 au 21 juillet 2018, une équipe de chercheurs canadiens, à bord du navire d'exploration Nautilus, explore des monts sous-marins situés dans l'...

Du 5 au 21 juillet 2018, une équipe de chercheurs canadiens, à bord du navire d’exploration Nautilus, explore des monts sous-marins situés dans l’océan Pacifique.

Deux robots et un échosondeur multifaisceaux vont ainsi plonger sur 3 monts sous-marins pour les cartographier et les filmer sous toutes les coutures :

  • SGaan Kinghlas-Bowie : situé à 180 kilomètres au large et à l’ouest d’Haida Gwaii, ce mont sous-marin s’élève jusqu’à 3 000 mètres au-dessus du plancher océanique environnant et atteint jusqu’à 24 mètres sous la surface de la mer.
  • Dellwood,
  • Explorer.

Source : https://youtu.be/CBfhro5E_t8?list=PLl_2lK9CUgYg_GRaDR1UHF_GIZabWfq45

Les monts sous-marins Explorer et Dellwood se trouvent dans une zone qui comprend une série de cheminées hydrothermales et 87% des monts sous-marins connus au Canada.

Localisation des 3 monts sous-marins au large des côtes canadiennes © Oceana Canada

Localisation des 3 monts sous-marins au large des côtes canadiennes © Oceana Canada

Les monts sous-marins sont des montagnes sous-marines qui abritent une faune marine abondante, des coraux et des éponges d’eau froide…

Pour en savoir plus sur cette expédition

Lire la suite
Les femmes à bord de sous-marins militaires © MARINE.DE
16/07/2018
Patrouille réussie pour les premières françaises à bord d’un sous-marin nucléaire Camille, Pauline, Harmonie et Karen ont eu droit à leur "baptême" (un bol d'eau de mer et une coupe de champagne) à bord du sous-marin nucléaire Le ...

Camille, Pauline, Harmonie et Karen ont eu droit à leur « baptême » (un bol d’eau de mer et une coupe de champagne) à bord du sous-marin nucléaire Le Vigilant.

Elles ont ainsi fêté leur première patrouille à bord d’un sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE). Deux mois et demi en mer : une première pour des femmes, à qui la Marine française vient d’ouvrir cette filière très fermée.

Elles occupent des postes variés : Camille est chef de quart. Ses trois autres collègues sont  médecins et officiers énergie.

Sur le même sujet, lisez notre article Sous-marins militaires : les Françaises enfin à bord !

Lire la suite
La tortue caouanne (caretta caretta) © Brandon Cole / Biosphoto
12/07/2018
VIDEO 360° : à la rencontre des tortues caouannes de Nouvelle-Calédonie Grâce à Immersion 360, partez en mission avec l'équipe du WWF : la ponte et le balisage d'une tortue caouanne comme si vous y étiez ! De nombreus...

Grâce à Immersion 360, partez en mission avec l’équipe du WWF : la ponte et le balisage d’une tortue caouanne comme si vous y étiez !

De nombreuses tortues marines viennent pondre sur les îlots du Grand Lagon Sud de la Nouvelle-Calédonie. Mais on estime qu’un seul bébé caouanne sur 1 000 atteint l’âge de se reproduire.

Depuis 2016, le WWF mène une étude pour répertorier les sites de ponte et procéder à des opérations de balisage : fixer des balises satellitaires Argos sur les carapaces des tortues afin de suivre leurs mouvements en temps réel.

Lire la suite
Birthplace © Novo Amor
25/06/2018
VIDÉO : UN CLIP MUSICAL ENGAGÉ BIRTHPLACE À voir : le clip musical engagé en faveur de la protection des océans publié par le musicien Novo Amor. Avec Birthplace, cet artiste britanniqu...

À voir : le clip musical engagé en faveur de la protection des océans publié par le musicien Novo Amor.

Avec Birthplace, cet artiste britannique montre un homme en plongée dans un océan encore intact mais qui peu à peu se laisse envahir par des déchets… À voir une immense baleine… de déchets…

Chaque année, 4 à 12 millions de tonnes de plastique se déversent en mer. D’ici 2025, la production de plastique devrait être multipliée par dix.

Avec de telles concentrations de plastique, c’est toute la chaîne alimentaire qui est affectée puisque les plus petits morceaux sont ingérés par des oiseaux, de petits poissons qui seront à leur tour mangés par de plus gros…

Pour rappel, une bouteille en plastique met entre 100 et 1000 ans pour se dégrader en mer !

Déchets marins : un défi abyssal pour nos océans © ONU Environnement

Déchets marins : un défi abyssal pour nos océans © ONU Environnement

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur la pollution des océans, découvrez notre dossier

Lire la suite
Microsoft immerge un centre de données sous-marin dans le cadre du projet Natick phase 1 (2015) © Microsoft
15/06/2018
Microsoft teste le 1er centre de données sous-marin au large de l’Écosse Microsoft vient d'immerger un centre de données sous-marin au large de l'archipel des Orcades (au Nord de Écosse) à 35 mètres de profondeur. Ins...

Microsoft vient d’immerger un centre de données sous-marin au large de l’archipel des Orcades (au Nord de Écosse) à 35 mètres de profondeur.

Installé dans un cylindre immergé, ce centre de données comprend 864 serveurs dispatchés sur 12 racks : cela équivaut à plusieurs milliers de PC grand public.

Ce datacenter dispose de suffisamment de place pour stocker environ 5 millions de films.

Testé pendant 1 an, il est immergé sur le site d’essai du Centre européen pour les énergies renouvelables (EMEC) basé sur l’Ile d’Orkney.

© Microsoft https://youtu.be/AvvJc4Uw3aA

Ce centre de données est, selon Microsoft, autosuffisant en énergie.

Relié par un câble sous-marin à Ile d’Orkney, il est alimenté en électricité produite, entre autres, par des turbines marémotrices expérimentales et des convertisseurs d’énergie houlomotrice.

Cette opération est la 2e phase du projet de recherche Natick piloté par Microsoft, en collaboration avec Naval Group.

Arguant notamment que 50% de la population vit à moins de 200 km des côtes et que le stockage des données informatiques va aller crescendo, Microsoft souhaite démontrer sa capacité à :

  • fabriquer des centres de données sous-marins à grande échelle,
  • à les déployer en moins de 90 jours.

L’un des principal intérêt pour Microsoft est financier : une grande partie du coût de fabrication d’un datacenter provient de son système de refroidissement. Or sous l’eau, le centre de données va bénéficier d’un « refroidissement » naturel des océans.


Tout a commencé en 2013 lorsque un employé de Microsoft, Sean James, ancien sous-marinier au sein de l’US Navy, propose d’immerger un centre de données sous la mer, alimenté par une électricité produite par l’énergie de l’Océan…

Une idée reprise par Norm Whitaker, Directeur des projets spéciaux au Centre de recherche de Microsoft… Fin 2014, le projet Natick est lancé.

Un 1er prototype, baptisé Leona Philpot, a déjà été été testé d’août à novembre 2015 au large des côtes californiennes.

Pour en savoir plus, le site de Microsoft – Projet Natick

Lire la suite
11/06/2018
L’Océan depuis l’Espace : 40e anniversaire du lancement de Seasat Une très belle photo de la Normandie prise par le satellite Envisat depuis l'espace ! Un p'tit clin d'oeil pour fêter le 40e anniversaire du lan...

Une très belle photo de la Normandie prise par le satellite Envisat depuis l’espace ! Un p’tit clin d’oeil pour fêter le 40e anniversaire du lancement du 1er satellite océanographique Seasat !

Mis en orbite par l’agence spatiale américaine NASA, le 26 juin 1978, Seasat est le 1er satellite spécialisé dans l’observation des océans !

Pendant 105 jours, Seasat a enregistré une multitude de données pour mieux comprendre le fonctionnement des océans :

  • les vents et les températures de surface,
  • la hauteur des vagues,
  • la glace de mer,
  • la topographie de l’océan…
Le 1er satellite océanographique Seasat est lancé le 26 juin 1978 © NASA

Le 1er satellite océanographique Seasat est lancé le 26 juin 1978 © NASA

Depuis d’autres satellites ont pris son relais comme Envisat qui a pris cette très belle photographie de la Normandie bordée par la mer de la Manche !

Lancé par l’agence spatiale européenne en 2002, Envisat a terminé sa mission en 2012.

Il a depuis été relayé par une série de satellites chargés d’observer et de surveiller les océans comme Jason 3 ou Sentinel-3 mis en place dans le cadre du programme européen Copernicus.

Le satellite Sentinel 3A © ESA–Pierre Carril

Le satellite Sentinel 3A © ESA–Pierre Carril

Lire la suite
Une baleine et son petit © Oregon State University
19/05/2018
Découverte d’une colonie de baleines bleues en Nouvelle-Zélande Des chercheurs américains de l'Institut des mammifères marins (Université de l'Oregon) ont découvert une colonie de baleines bleues vivant dans les ...

Des chercheurs américains de l’Institut des mammifères marins (Université de l’Oregon) ont découvert une colonie de baleines bleues vivant dans les eaux de Nouvelle-Zélande.

Nageant dans la baie de South Taranaki Bight (entre l’île du Nord et l’île du Sud), ces baleines, estimées à 718 individus minimum, sont bien distinctes de leurs congénères évoluant dans l’océan Pacifique et l’océan Austral. Elles sont plus petites, mesurant (quand même) 22 mètres de long (contre 28 à 30 mètres habituellement).

Alors que la baleine bleue est classée parmi les espèces en danger d’extinction, cette colonie pourrait être mise en danger par plusieurs installations d’extraction de pétrole, de gaz ainsi que par des projets de forages sous-marins.

Le gouvernement néo-zélandais a en effet récemment délivré un premier permis ce collecte de sable pour en extraire du fer, de l’argent, du zircon ou du titane.

 

Pour en savoir plus sur la baleine bleue, cliquez ici

Lire la suite
Un calmar
20/04/2018
Vidéo : « Le calamar le plus bizarre que j’ai jamais vu… » Un calamar à la forme bizarre vient d'être filmé, à 850 mètres de profondeur, par l'équipe américaine de l'institut Océanographique NOAA dans le Golfe du Me...

Un calamar à la forme bizarre vient d’être filmé, à 850 mètres de profondeur, par l’équipe américaine de l’institut Océanographique NOAA dans le Golfe du Mexique.

Selon le spécialiste présent à bord, c’est le calamar le plus bizarre que j’ai jamais vu : avec ses bras repliés, il ne ressemble plus du tout à un calamar. Il est peut-être dans une position défensive.

L’espèce reste pour l’instant non identifiée…

Source : NOAA Office of Ocean Exploration and Research, Gulf of Mexico 2018  https://youtu.be/_zOHKSzH4OQ

Lire la suite
Partenariat de Nintendo et du JAMSTEC pour Splatoon 2 © Nintendo/JAMSTEC
04/04/2018
Nintendo et Jamsteeec Nintendo, concepteur de jeux vidéo, vient de conclure un partenariat avec l'Institut océanographique japonais JAMSTEC. Objectif : proposer un...

Nintendo, concepteur de jeux vidéo, vient de conclure un partenariat avec l’Institut océanographique japonais JAMSTEC.

Objectif : proposer une version de Splatoon 2* sous la mer (pour l’instant il s’agit d’une version disponible exclusivement au Japon) : son nom « Jamsteeec » ! 

Splatoon 2 est un jeu de tir où les équipes de joueurs s’affrontent pour recouvrir, dans un temps imparti, un maximum de surface avec leur encre colorée. L‘équipe gagnante est celle qui possède le plus grand territoire encré.

Les joueurs peuvent d’ores et déjà personnaliser leur tenue avec un casque d’océanographe inspiré de celui porté par les équipes du JAMSTEC et découvrir les abysses tout en s’amusant ! Les joueurs peuvent ainsi personnaliser leur tenue avec un casque d'océanographe inspiré de celui porté par les équipes du JAMSTEC. © Nintendo/JAMSTEC Les 21 et 22 avril prochain, les joueurs japonais sont d’ailleurs invités à participer à un festival spécial Splatoon 2 pour choisir leurs options favorites : découvrir des créatures marines inconnues ou piloter des engins de plongée innovants…

Partenariat de Nintendo et du JAMSTEC pour Splatoon 2 © Nintendo/JAMSTECPartenariat de Nintendo et du JAMSTEC pour Splatoon 2 © Nintendo/JAMSTEC Découvrez la page spéciale (en japonais) du Jamsteeec en cliquant ici

*sur Nintendo Switch ™

Lire la suite
03/04/2018
Décès de Pierre Willm, le père du bathyscaphe Archimède C'est avec une grande tristesse que nous avons appris la disparition de M. Pierre Willm, ingénieur concepteur du bathyscaphe Archimède, survenue...

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris la disparition de M. Pierre Willm, ingénieur concepteur du bathyscaphe Archimèdesurvenue le 28 mars dans sa 92e année.

Nous partageons la peine de sa famille et de ses amis et leur exprimons nos très sincères condoléances.

Pierre Willm était l’ingénieur concepteur des  bathyscaphes FNRS III – qui a accompli 57 plongées scientifiques entre 1954 à 1961 – et de l‘Archimède qui participera jusqu’en 1974 à de nombreuses campagnes océanographiques (FAMOUS…).

Le 15 juillet 1962, il atteint, avec Georges Houot, la profondeur de 9 200 mètres à bord du bathyscaphe Archimède. Un record immortalisé au sein de notre mur des Explorateurs des Abysses.

Pierre Willm fait partie de cette poignée d’hommes et de femmes qui ont su braver les craintes ancestrales des abysses, ouvrant les portes d’un nouveau monde à l’Humanité et écrivant les premiers chapitres de l’histoire contemporaine de l’aventure de l’homme sous la mer.

Il nous avait fait l’amitié de participer à plusieurs soirées grand public sur l’histoire de l’exploration sous-marine et de la fantastique « aventure française » dont il était l’un des représentants et des pionniers.

Cliquez ici pour découvrir le portrait de Pierre Willm

Lire la suite
Une lotte de mer épineuse filmée pour la première fois avec un mâle accrochée à son flanc © Fondation Rebikoff-Niggeler
29/03/2018
Vidéo inédite : une lotte de mer épineuse filmée avec son petit compagnon C'est une date à marquer d'une pierre blanche dans l'exploration des abysses. Pour la 1re fois, une lotte de mer épineuse femelle a été filmée avec ...

C’est une date à marquer d’une pierre blanche dans l’exploration des abysses. Pour la 1re fois, une lotte de mer épineuse femelle a été filmée avec accrochée à son flanc un mâle.

Dans les abysses, les rencontres sont hasardeuses. Cette espèce a résolu ce problème en gardant son mâle accroché à elle.

Ce dernier est beaucoup plus petit, mesurant environ 3 cm de longueur contre 16 cm pour la femelle.

Une fusion des tissus et des vaisseaux sanguins s’opère entre le mâle et la femelle. Progressivement le corps du mâle se réduit à sa seule fonction : fabriquer des spermatozoïdes.

Source : Science Magazine

Ce couple a été filmée à 800 mètres de profondeur au large de l‘île São Jorge (Açores) dans l’océan Atlantique Nord.

Ce sont les chercheurs Kirsten et Joachim Jakobsen qui ont fait cette étonnante rencontre à bord du sous-marin LULA1000 de la Fondation Rebikoff-Niggeler .

La lotte de mer épineuse (de son petit nom scientifique Caulophryne jordani) poisson possède de multiples filaments sensitifs qui lui permettent de détecter les moindres vibrations.

Elle ne remonte jamais à la surface, vivant entre 700 et 3 000 mètres de profondeur.

Pour chasser : elle reste immobile à l’affût, utilisant son leurre bioluminescent, situé au niveau de sa bouche, pour attirer ses proies.

Lire la suite
Un requin du Groenland femelle photographiée à proximité d'Arctic Bay, un hameau inuit canadien situé au Nunavut © Brynn Devine
23/03/2018
Une vidéo inédite d’un requin du Groenland ! Espèce jusque-là insaisissable, un requin du Groenland a été filmé dans l'océan Arctique canadien par une équipe de chercheurs de l'Université Mémorial de T...

Espèce jusque-là insaisissable, un requin du Groenland a été filmé dans l’océan Arctique canadien par une équipe de chercheurs de lUniversité Mémorial de Terre-Neuve.

C’est l’une des espèces marines les plus grandes et les plus anciennes de la planète : elle peut mesurer jusqu’à 7 mètres et vivre plus de 400 ans !

Ce poisson, qui préfère les eaux profondes et froides des océans Arctique et Atlantique Nord, reste encore largement méconnu !

Surnommé « dormeur du Groenland » en raison de sa lenteur de déplacement, il est malgré tout l’un des principaux prédateurs de l’Arctique.

Lire la suite
Huître © http://fr.freeimages.com/
16/03/2018
Lutte contre le cancer : une chercheuse s’intéresse à l’huître… Quel est le rapport entre l'Homme et une huître creuse ? Rien à priori... et pourtant nous avons bien une chose en commun : le phénomène de développem...
Quel est le rapport entre l’Homme et une huître creuse ? Rien à priori… et pourtant nous avons bien une chose en commun : le phénomène de développement cellulaire responsable de la croissance des cancers (également appelé effet Warburg).
Il est pour le moment irréversible chez l’homme. Mais l’huître creuse, elle, parviendrait à le contrôler …
C’est ce qu’essaye de décrypter Charlotte Corporeau, au sein de l‘Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer (Ifremer), avec le soutien de la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer.
En laboratoire, Charlotte Corporeau a ainsi démontré qu’un stress de température bloque le déclenchement de l’effet Warburg chez l’huître creuse.
Il lui faut maintenant vérifier tout cela dans la nature. Direction donc la rade de Brest pour déterminer, in situ, dans quelles conditions de température l’huître active ou désactive l’effet Warburg.

« Les recherches sur l’huître menées par Charlotte Corporeau pourraient ouvrir des pistes inexplorées afin de trouver de nouvelles cibles thérapeutiques » souligne François Dupré, directeur général de la Fondation ARC

Prochainement, Charlotte Corporeau complétera son travail grâce des capteurs de température miniaturisés directement implantés dans certaines huîtres (une première !), lui permettant ainsi d’obtenir des mesures toutes les minute durant toute l’année.

Lire la suite
14/03/2018
À quoi ressemble le monde à travers les yeux d’une baleine ? Pour la première fois, en Antarctique, des scientifiques, avec l'aide du WWF, ont fixé (de manière temporaire) une caméra sur le dos d'une baleine d...

Pour la première fois, en Antarctique, des scientifiques, avec l’aide du WWF, ont fixé (de manière temporaire) une caméra sur le dos d’une baleine de Minke (ou petit rorqual), une espèce qui reste très méconnue.

Avec ses 8 à 9 mètres de long, c’est la seconde plus petite espèce de baleine au monde. Les chercheurs sont particulièrement intéressés par la façon dont elle se nourrit et se déplace.

Saviez-vous que cette espèce a parfois été vue au large des côtes normandes… mais cela reste très très exceptionnel ! À vos jumelles !

 

Toutes ces recherches permettront d’identifier les zones de vie et d’alimentation privilégiées par le petit rorqual, avec pour objectif la mise en place d’une aire marine protégée en Antarctique.

Pour en savoir plus sur les mammifères marins des côtes de la Manche, téléchargez le livret du Groupe d’Études des Cétacés du Cotentin

Lire la suite

Page 1 / 2Suivant >>

Pages

12