L’Echo des abysses

La proue (partie avant) de l'épave du Titanic © RMS Titanic, Inc.
13/05/2017
Expédition Titanic 2018 L'entreprise américaine OceanGate lancera à partir de mai 2018 une campagne sur l'épave du Titanic.  L'équipe utilisera les dernières tec...

L’entreprise américaine OceanGate lancera à partir de mai 2018 une campagne sur l’épave du Titanic. 

L’équipe utilisera les dernières technologies d’imagerie ainsi que le nouveau sous-marin habité Cyclops 2 afin d’évaluer l’état de l’épave et des objets dispersés dans le champ des débris.

La campagne durera 6 semaines et partira de Saint-Jean de Terre-Neuve (Canada). Elle réunira des experts (historiens, biologistes, réalisateurs, spécialistes de l’épave, des pilotes de sous-marins…) constituant une équipe de 25 à 30 personnes qui sera renouvelée chaque semaine.

Les équipes d'OceanGate Inc. partiront de Saint-Jean de Terre-Neuve au Canada fin mai 2018 © OceanGate Inc.

Les équipes d’OceanGate Inc. partiront de Saint-Jean de Terre-Neuve au Canada fin mai 2018 © OceanGate Inc.

Depuis son naufrage il y a 105 ans, moins de 200 personnes ont déjà visité l’épave, c’est beaucoup moins que celles qui ont volé dans l’espace ou qui ont escaladé le mont Everest, c’est donc une occasion incroyable d’explorer l’un des sites les plus rarement vus et vénérés sur la planète a déclaré Stockton Rush, PDG d’OceanGate Expéditions.

Cette mission sera menée en collaboration avec l’Institut Océanographique américain Woods Hole et son Laboratoire avancé d’imagerie et de visualisation (AIVL) qui avait participé à la dernière campagne en 2010.

Bill Lange, directeur de l’AIVL et son équipe seront sur le pont pour équiper le sous-marin Cyclops 2 d’équipements d’imagerie performants. Les images de l’épave seront ensuite assemblées pour constituer un modèle photographique 3D du Titanic.

Nos techniques d’imagerie sous-marines vont nous permettre de compléter nos données et nos lacunes sur l’épave et le champ de débris afin de créer un modèle numérique presque réel sans perturber le site a déclaré Bill Lange.

La campagne menée par Ocean Gate permettra de réaliser un modèle numérique 3D de l'épave du Titanic et de son champ de débris © Ocean Gate Inc.

La campagne menée par Ocean Gate permettra de réaliser un modèle numérique 3D de l’épave du Titanic et de son champ de débris © Ocean Gate Inc.

L’équipe de Bill Lange tentera également de recueillir des données environnementales sur l’épave afin de les mettre à la disposition des chercheurs chargés de mieux comprendre et de mieux préserver ce site.  

OceanGate ne recueillera aucun objet lors de cette campagne. L‘ensemble du site est un mémorial, nous réaliserons notre mission dans le plus grand respect de ceux qui ont perdu la vie lors de ce naufrage, a déclaré Stockton Rush.

Si vous voulez être du voyage, il vous en coûtera environ 100 000 euros (pour 8 jours de campagne) avec à la clé une plongée sur l’épave d’une durée comprise entre 6 et 8h ! Sachez qu’il faut environ 1h30 pour descendre sur l’épave et 1h30 pour remonter, il vous restera alors 3h pour explorer et admirer l’épave du Titanic.


Fondée en 2009 par Stockton Rush et Guillermo Söhnlein, 2 hommes d’affaires en lien étroits avec les industries de l’aérospatiale et de la technologie, OceanGate Inc. est spécialiste en moyens d’exploration sous-marine que ce soit dans les domaines industriels, scientifiques, audiovisuels… Elle dispose, entre autres, des sous-marins :

  • Cyclops 1 capable d’intervenir jusqu’à 500 mètres de profondeur,
  • Cyclops 2 qui lui peut descendre jusqu’à 4 000 mètres avec 1 pilote et 4 passagers.
Le sous-marin Cyclops 2 développé par Ocean Gate Inc. © Ocean Gate Inc.

Le sous-marin Cyclops 2 développé par Ocean Gate Inc. © Ocean Gate Inc.


Petit rappel sur la dernière campagne menée sur l’épave du Titanic en 2010

En août 2010, David GALLO, Directeur des projets spéciaux de l’Institut Océanographique américain du Woods Hole est, avec Paul-Henri NARGEOLET, l’un des chefs de mission de la campagne organisée par la société américaine RMS Titanic sur l’épave du paquebot mythique.

Objectifs de cette campagne :

  • Cartographier le site de l’épave en 3D grâce aux 2 robots sous-marins autonomes (AUV) Ginger et Mary Ann et au robot téléopéré (ROV) Remora 6000. Ces 3 robots peuvent plonger à 6 000 mètres de profondeur. Ils sont équipés de caméras vidéo et de sonars.
  • Déterminer le processus et la vitesse de détérioration de l’épave. Eneffet, selon le professeur canadien Roy CULLIMORE (présent lors de cette campagne), des bactéries dévorent l’acier de l’épave laissant présager sa disparition à plus ou moins longue échéance. Pour en savoir plus : http://bit.ly/VLvwDQ

 

Lire la suite
© James Morgan/WWF
28/04/2017
Le WWF alerte : l’Océan est en danger Si l'Océan était un pays, il serait la 7e puissance économique du monde. Sa valeur est estimée à 24 000 milliards de dollars. L'Océan est...

Si l’Océan était un pays, il serait la 7e puissance économique du monde. Sa valeur est estimée à 24 000 milliards de dollars.

L’Océan est essentiel à nos vies puisque que 50% de l’air que nous respirons provient du plancton marin !

Isabelle Autissier, Présidente du WWF France, revient dans cette vidéo sur la nécessité de préserver notre plus précieux patrimoine : l’Océan.

Vous voulez en savoir plus, cliquez ici pour télécharger la synthèse du rapport “Planète vivante 2016″ du WWF France.

Lire la suite
Des chercheurs américains ont filmé le combat féroce entre une crevette (Heterocarpus) et un poisson dragon, dans l'océan Pacifique, à environ 1000 mètres de profondeur © Image courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, Discovering the Deep: Exploring Remote Pacific MPAs.
17/04/2017
Combat féroce sous la mer Des chercheurs américains ont filmé le combat féroce entre une crevette (Heterocarpus) et un poisson dragon, dans les profondeurs de l'océan...

Des chercheurs américains ont filmé le combat féroce entre une crevette (Heterocarpus) et un poisson dragon, dans les profondeurs de l’océan Pacifique.

Une vidéo surprenante qui montre la crevette sous un nouveau jour : c’est un vrai chasseur !

Le 27 mars dernier, lors de la dernière plongée de l’expédition Découverte des zones protégées du Pacifique, les scientifiques ont été témoins d’une bataille féroce entre une crevette de haute mer (Heterocarpus) et un  poisson dragon, à environ 1 000 mètres de profondeur.

Au cours de cette scène impressionnante, la crevette a été observée en train de saisir puis de consommer le poisson dragon alors qu’il était encore en vie !

Cette vidéo éclaire sous un nouveau jour le comportement prédateur de la crevette de haute mer qui se révèle être un chasseur.

Jusqu’à présent, les scientifiques considéraient cet animal comme un charognard.

Cette expédition a été menée par l’Institut océanographique américain NOAA.

Lire la suite