Plongée sur l’épave du Vendémiaire

07/07/2017
L'épave du "Vendémiaire" gît par 70 mètres de fond © DRASSM

Après 3 jours d’exploration sur l’épave du Vendémiaire, l’équipe d’archéologues du DRASSM* vient de dévoiler les premières images haute définition du sous-marin cherbourgeois, coulé le 8 juin 1912, lors d’un entraînement mené à la pointe de la Hague.

Notre envoyé spécial Lucie était à bord !

Grâce à ces images filmées par un robot sous-marin, les archéologues vont pouvoir mieux étudier les différentes hypothèses qui ont menées le Vendémiaire au naufrage (problème de vision avec le périscope,…).

Conçu par l’ingénieur Maxime Laubeuf, le Vendémiaire faisait partie de la série Pluviôse qui comptait 18 unités dont 9 ont été construites à l’Arsenal de Cherbourg, entre 1905 et 1911.

Le sous-marin "Vendémiaire" dans la rade de Cherbourg © Bibliothèque Jacques Prévert/Ville de Cherbourg-en-Cotentin

Le sous-marin “Vendémiaire” dans la rade de Cherbourg © Bibliothèque Jacques Prévert/Ville de Cherbourg-en-Cotentin

Lancé le 7 juillet 1910, le Vendémiaire disposait d’une propulsion vapeur. Mesurant environ 50 m de long sur 5 m de large, il pouvait mener des missions de 5 à 6 jours.


Le 8 juin 1912, il participe, avec 2 autres sous-marins cherbourgeois le Messidor et le Floréal,  à un entraînement contre la 3e escadre venue de Brest.

Il est abordé par le cuirassé Saint-Louis alors qu’il fait surface. Coupé quasiment en deux, il coule par 70 mètres de fond.

Sur les 25 membres d’équipage, 24 disparaissent dans le naufrage, le 25e était à terre pour s’occuper du ravitaillement.

Cette catastrophe maritime avait suscité une vive émotion à Cherbourg où une foule immense se pressait lors du service funèbre.

Cérémonie funéraire à Cherbourg suite au naufrage du "Vendémiaire" le 8 juin 1912 © Bibliothèque Jacques Prévert/Ville de Cherbourg-en-Cotentin

Cérémonie funéraire à Cherbourg suite au naufrage du “Vendémiaire” le 8 juin 1912 © Bibliothèque Jacques Prévert/Ville de Cherbourg-en-Cotentin


104 ans plus tard, le 9 août 2016, l’épave était découverte et filmée pour la 1re fois par Matthias Dufour, Nicolas Giffaut, Karl Villain et Nicolas Hick 4 plongeurs d’Omonville-la-Rogue.

Ils seront, avec les équipes du DRASSM, les protagonistes d’un documentaire qui sera bientôt diffusé à la télévision.

* Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines