Des coraux sous surveillance

14/06/2017
A 1 545 m de profondeur, dans le canyon de Lampaul (golfe de Gascogne), des coraux d’eau froide ("Solenosmilia variabilis") fournissent un habitat pour des gorgones, des ophiures et des étoiles de mer. © Ifremer - BobEco 2011

Une équipe de chercheurs américains entreprend une expédition de 12 jours dans le Golfe du Mexique, jusqu’au 24 juin.

Suite à l’explosion de la plateforme pétrolière “Deepwater Horizon” survenue en avril 2010, ils sont chargés d’étudier les impacts du pétrole, du méthane et des dispersants chimiques sur les coraux profonds.

L'explosion de la plateforme pétrolière "Deepwater Horizon" a provoqué un déversement de pétrole et de produits chimiques en mer et sur les côtes de la Louisiane.

L’explosion de la plateforme pétrolière “Deepwater Horizon” a provoqué un déversement de pétrole et de produits chimiques en mer et sur les côtes de la Louisiane.

Les coraux des mers profondes constituent un habitat vital pour la vie marine, y compris les espèces commerciales, comme la crevette, le crabe et le mérou.

L’équipe enverra un robot sous-marin à plus de 1 000 mètres de profondeur pour capturer des centaines de photographies qui seront ensuite analysées.

Objectif : établir les conséquences du déversement de produits chimiques sur les coraux profonds et mieux comprendre leurs mécanismes pour survivre dans cet environnement pollué.

Une campagne à suivre en direct en cliquant sur ce lien

Le 17 juin, ne ratez pas un spécial Facebook live avec Mission Blue, l’association de l’océanographe Sylvia Earle, ardente défenseur des océans !

Ecogig (Ecosystem Impacts of Oil and Gas Inputs to the Gulf) a été crée à la suite de l’explosion de la plateforme pétrolière “Deepwater Horizon” survenue en avril 2010 avec pour objectif d’étudier les conséquences de cette catastrophe écologique sur les fonds sous-marins.

Cette expédition est dirigée par le Dr. Iliana Baums de l’Université d’État de Pennsylvanie.